Axes de recherchePANORisk

AXE 1 : Mesure des risques et pérennité des systèmes publics

Tâche 1. Risque de longévité : détection de rupture, table de mortalité, application au calcul actuariel : méthode de gestion des risques dans les domaines des retraites, de l'assurance-vie et de la santé, liés aux problématiques de la soutenabilité de long terme de la protection sociale et des valeurs de marché des contrats privés.

Tâche 2. Étude et estimation de modèles à changement de régimes : traitement statistique-économétrique des données et méthodes de filtrage. Application en santé, énergie et finance, en interaction avec le monde industriel et le secteur de l'assurance-finance.

Tâche 3. Gestion du risque dans des situations extrêmes et/ou comportant de nombreux facteurs de risque : modélisation mathématique et décisions économiques. Notre objectif est de développer des méthodologies pour suivre et mesurer les risques extrêmes; identifier et anticiper les situations critiques (crise financière, maladies rares, risque industriel particulier tel que le risque nucléaire).

Responsables Axe 1 : Amélie CHARLES (Audencia, Nantes), Martial PHELIPPE-GUINVARC'H (GAINS, Université du Maine), Lioudmila VOSTRIKOVA (LAREMA, Université d'Angers).

AXE 2 : Comportements de demande d'assurance de placement et d'épargne face aux risques

Tâche 1. Incertitude de modèle et décisions. Au niveau théorique, l'objectif est d’expliquer le lien entre nos approches privilégiant une modélisation "implémentable" numériquement avec les approches dites "axiomatiques", plus proche de la logique pure, mais peu applicables. Nos applications chercheront à montrer qu'au-delà de la mesure du risque, sa perception est un élément central de la prise de décision. Exemple d'application : risque de vieillissement et gestion des systèmes de retraite, risque industriel et choix de technologies, risque climatique et marché de l'énergie, risque de rendement et placements financiers.

Tâche 2. Estimation et sensibilité de modèle de décision. Développement de calculs à grande échelle de sensibilité aux paramètres. Quand le modèle est a priori incertain, une analyse quantitative d'incertitude sera développée, ce qui permettra d'obtenir des outils d'aide à la décision avec régions de confiance, pour mieux rendre compte des incertitudes. Exemple d'application : assurance vieillesse, marchés de l'énergie et marchés financiers.

Tâche 3. Demande d'épargne et perception des réformes de la protection sociale (santé, retraite). Comment l'évolution des risques, conjuguées avec les contraintes budgétaires fortes du système de protection sociale, peuvent-elles modifier le partage entre assurance collective et assurance privée ? Quels nouveaux marchés pour les banques et compagnies d'assurance ?

Responsables Axe 2 : Serge BLONDEL (Granem, Université d'Angers), Olivier DARNE (Lemna, Université de Nantes), Anis MATOUSSI (LMM, Université du Maine).

AXE 3 : Interactions entre agents, design des contrats, régulation et nouveaux produits financiers

Tâche 1. Interaction stratégique entre un grand nombre d'agents et compétition (théorie des jeux à champ moyen) et théorie des contrats : développement d'outils d'aide à la décision. Sur les marchés, les comportements stratégiques sont au cœur du design de ces offres de contrats. Exemple d'application : contrats d'assurance santé, retraite, de prêt de banque, formation des tarifs de l'énergie.

Tâche 2. Politique non-conventionnelle des banques centrales, dynamique des taux d'intérêt et conjoncture : analyse quantitative. Les banques centrales et les marchés financiers ont pensé réguler les risques macro-économiques depuis le début des années 80. La récente crise remet en cause cette affirmation et donc les modèles et outils ayant administrés cette longue période de stabilisation. De nouveaux modèles étayant de nouveaux outils de régulation sont nécessaires, ce que propose de développer cette tâche. Exemple d'application : équilibre financier et taux d'intérêt réel nul, politique monétaire et prévision de la courbe des taux.

Tâche 3. Micro-finance et développement du système productif. La complexité des risques et l'hétérogénéité des tailles des agents économiques concernés nécessitent une action/intervention adaptée. Exemple d'application : la demande de microcrédit, rentabilité bancaire des microcrédits, impact des critères de "responsabilité sociale des entreprises" sur l'évaluation boursière des entreprises.

Responsables Axe 3 : Xavier FAIRISE (GAINS, Université du Maine), Erwan GAUTIER (Lemna, Université de Nantes), Diana POP (Granem, Université d'Angers).

Responsables des Axes

Responsables Axe 1 : Amélie CHARLES (Audencia, Nantes), Martial PHELIPPE-GUINVARC'H (GAINS, Université du Maine), Lioudmila VOSTRIKOVA (LAREMA, Université d'Angers).

Responsables Axe 2 : Serge BLONDEL (Granem, Université d'Angers), Olivier DARNE (Lemna, Université de Nantes), Anis MATOUSSI (LMM, Université du Maine).

Responsables Axe 3 : Xavier FAIRISE (GAINS, Université du Maine), Erwan GAUTIER (Lemna, Université de Nantes), Diana POP (Granem, Université d'Angers).

 

 

Contacts :

Coordinateurs scientifiques du projet

François LANGOT (francois.langot @ univ-lemans.fr)

Directeur du GAINS (Groupe d'Analyse des Itinéraires et Niveaux Salariaux)

Professeur des Universités, Sciences Économiques

Laurent DENIS (laurent.denis @ univ-lemans.fr)

Directeur du LMM (Laboratoire Manceau de Mathématiques)

Professeur des Universités, Mathématiques

Xavier FAIRISE (Xavier.Fairise @ univ-lemans.fr)

Professeur des Universités, Sciences Économiques

(Groupe d'Analyse des Itinéraires et Niveaux Salariaux)

Gestion du Projet

Karine FAGOTTO (panorisk-ecodroit @ univ-lemans.fr)

Ingénieur d'études

Chargée de gestion administrative et d'aide au pilotage

Tel. (33) (0)2 43 83 31 11